Le marché noir est une série de contrebandes, basée sur le troc, dont les prix à l’échange sont très élevés. Une politique monétaire peut parfois s’appliquer. On l’appelle le « merx noctis » ou marchandise de nuit dans le livre doré d’Astel. On nomme également, dans le bas peuple, ces marchands peu communs, les « gueules noires ».

Les denrées sont variées  :

  • Or noir : commerce illégal, mais le plus toléré entre Gobolonne et Kaops. Kaops échange ensuite avec les autres villes.
  • L’esclavage  : provenance désert de Rasa, les asténiens capturent les « rasules » pour les revendre ou les échanger sur le marché.
  • Copies de manuscrits : certains scribes reçoivent des pots de vins afin de copier certains ouvrages de la précieuse bibliothèque d’Astel.
  • Espèces exotiques : importées depuis Idallys, très rares mais pas interdites sur le marché. Cela peut concerner aussi bien les espèces animales que végétales.
  • Drogues : champignons hallucinogènes réduits en poudre, utilisés par les chamans de Zyonne pour entrer en contact avec les dieux, le monde des esprits ou le monde des morts. Totalement illégal.
  • Armes chimiques ou bactériologiques : Basten dispose d’éminents scientifiques qui étudient toutes les armes possibles et imaginables. Cela est naturellement interdit dans Quateria d’après le traité des Nations commerciales.
  • Prostitution : interdit mais tolérée dans certains royaumes. Fournit les maisons closes ou les riches seigneurs en femmes, hommes même en enfants. Forme dérivée de l’esclavage. (interdit à Luciden, Basten)