Beaucoup de légendes ou de petites histoires au coin du feu circulent sur ces lieux. La maison de la main est en plein cœur des bois. On y trouve des espèces multiples qui permettent la chasse pour leur fourrure et leur viande. Le silacendre est un prédateur redoutable muni de deux cornes sur la tête et deux dents anormalement longues et acérées.  Il dispose d’une ossature épaisse avec une crinière qui s’arrête où commence la queue. Cette dernière est également longue, ce qui lui donne la possibilité de s’accrocher aux arbres et de tenir en équilibre. Il chasse les loirs et les Reuvreuils.

Parmi les ressources du pays de Lyd on retrouve de la belladone, de l’achillée, de la morelle noire, ail des ours, lys, thym, lierre terrestre, jusquiame, pavot somnifère, basilic, vigne, benoîte commune, fougère à l’aigle, rose, lin, digitale pourpre, alysse odorant, arum tacheté, blé, orge, carvi, chou, endives, houblon, cuscute, fraisier sauvage, gaillet tricorne, riz, lavande, muguet,pommier, myrtille, oignon, onagre, tanasie, violette sauvage, pommes de terre, psylocybe impérial et vert, salade, tomates, haricots et petits pois.  Pour les arbres, on trouvera abricotier, aubépine, bouleau, châtaignier, chêne, églantier, if, olivier, orme et peuplier. On trouvera également du cuivre. On note Lyd et ses grands champs de Grisengard, cela donne lieu à la culture et à l’élevage.

Parmi les espèces on a les libéales, le durodon, le silacendre, les reuvreils, le gigaphan, les abrosiades et les sylboriens.

Le lac

Une brume inconnue venue de l’ouest envahie parfois la forêt en pleine nuit. On entend d’étranges bruits d’enfants qui pleurent.

Beaucoup des habitants soupçonnent un sorcier ou une sorcière de pratiquer des sacrifices rituels. 400 ans plus tôt un procès eu lieu à Luciden.

550 personnes furent arrêtées pour crime de sorcellerie et elles furent toute pendues.

Cette forêt est composée d’une clairière, près du lac de Maquitanne où personne ne s’aventure jamais. Les pêcheurs vont plutôt au sud du lac pour faire leurs prises.

Pour éviter le silacendre qui s’attaque aux eryens, ils passent par un petit sentier appelé la « route de Sylboria ». Ce chemin est entouré de ronces, aussi le silacendre n ‘y va pas.

Une ancienne élève de Luciden, Shizuka, aurait trouvé refuge dans les bois. Elle est connue de Luciden pour avoir tout comme le seigneur Calcédius de Focorn, pratiqué des rituels interdits. Elle possèderait une petite maison de bois près du nord du lac, non loin de là où la brume arrive.

D’autres prétendent que cette dernière est vouée à la déesse Mirale, mère des dimensions et des reflets. Mais Shzuka est surtout connue pour son manque d’hospitalité, sa déconvenue, son manque de sociabilité.

De plus elle serait en plein territoire des silacendre, on prétend encore qu’elle les domestiquerait.

Mais d’où viennent cette brume et ces cris ? Pourquoi les personnes qui s’aventurent là-bas n’en reviennent pas ?

Morel défend cette dernière position, il suppose que Mirale a le droit d’avoir ses sujets par-delà son continent et que cette déesse tient à son intimité.

Mais il est bien le seul à porter cette position, les autres se sont ancrés dans la peur.

Récemment une bataille a eu lieu non loin de cet endroit, des milliers de morts et Agar est un homme, le seul, à en être revenu vivant. Cet homme-là ne parlera pas, il est bien trop fermé et silencieux. Entouré de mystères, personne ne sait dire pourquoi il est le seul survivant d’un tel massacre. Et chaque nuit, le nombre de victimes s’agrandit. Agar va régulièrement dans la forêt, soi-disant pour s’entrainer mais en vérité, il y passe ses journées entières, et ne revient qu’à la tombée de la nuit. Barnot est curieux, comme Agar loge chez lui, il l’entend apparemment sortir la nuit, mais il ignore où cet homme va et ce qu’il fait.

« Shizuka est bien une sorcière » a-il dit un jour. Mais ce fut ses seules paroles.

Mirale est bien étrange de choisir un tel sujet, Faryonne elle-même ne comprend pas ce choix. A travers les résonances de Dagash, elle a fait part de son incompréhension.  Les dieux passent par les hommes pour communiquer entre eux. Il n’y a que Astel qui ai le pouvoir de passer des messages sans passer par les hommes. Mais cela n’explique pas ces bruits de terreur.

La Forêt millénaire de Sylboria

On contes de nombreuses légendes sur ces lieux millénaires. Des apparaitrions étranges et lumineuses sur les bords de lac, aux petites lueurs microscopiques  dans les feuillages, en passant par le mythe des abrosiades, les nymphes des forêts.  La population locale n’a aperçu que des bribes de créatures mystérieuses ou entendu des bruits parmi la végétation lors des cueillettes mensuelles. Personne ne s’aventure trop loin sous les racines enfouies de la forêt de Sylboria.