Ces créatures n’ont pas de nom, on les appelle les créatures. Ce sont d’anciens habitants infectés par la gangrène noire. Nombreux sont ceux qui sont partis sans jamais revenir ou sous cette forme. Elles sont surtout situées sur le massif de Gochen et sur les îles d’Acar. Le désert de Gobolonne étant vidé de toute trace de vie.

Le blason est orné d’un phénix, jaillissant de la lave. En effet Gobolonne a été détruite plusieurs fois avant de renaître de ses cendres. Les tremblements de terre et les éruptions de lave ont eu raison d’eux.

Vardéos, le désert de Gobolonne

On trouve des leptisous, des foucarnes, expodas, des boâles, et des scorpiolides. Pour le minerai, on trouve de l’or noir, de l’étain, du béryl, du titane et de l’or. Pas mal de pierres précieuses comme l’anastase, les saphirs, les aigues marine, les goshénites, l’héliodore, les émeraudes et l’obsidienne. Pour la végétation on trouvera certains cactus comme le sauguaro ou la rose de jéricho.  On trouve aussi le mélèze et autres champignons comme le psyclocybe rouge ou à pics.

La montagne noire source d’obsidienne 

En plein milieu du désert se trouve la montagne noire, tranchante et haute. C’est un riche gisement d’obsidienne. Elle est en forme de crocs et est aussi appelée « la montagne de la mort ».