Des créatures ont mutées et vivent au centre de Quateria. Dépourvues d’intelligence ou non, ils se nourrissent de charognes et d’êtres vivants divers dans les cavernes profondes des Granopées. Il y aurait un chemin secret pour accéder à ces galeries, les croyances populaires appellent ces créatures les terrafos.  Celles-ci sont aveugles et se dirigent avec le son, leur peau est très blanche presque transparente, on peut presque voir leurs organes. Ils seraient les descendants des quatériens célestes mais  sont dépourvus d’ailes. On appelle ce royaume Agartias. Ils se nourrissent souvent de petites souris aveugles, dépourvues de poils qui vivent dans les souterrains. Mais quand la faim arrive, ils deviennent des prédateurs.  Ils s’accommodent très bien de la chaleur élevée.

Argartias est associé à la terre et à tous les continents par une vaste étendue de galeries et de tunnels. Selon Notarque, un géologue magicien wiccca et alchimiste de la cour de Léopold 1er (-1554 à -1467), il existerait aujourd’hui une grande partie de ces portions, le reste détruit sous les mouvements géologiques de Quateria. Cela appartient aux onze volumes des sources de Quateria mais aussi de manière plus détaillée aux Légendes de Sylboria. Cette théorie est avant tout celle des partisans de la terre creuse, prônant que l’intérieur de celle ci n’est pas faite de matière solide mais  d’océans, de masse terrestre par lesquelles on peut entrer via les pôles nord et sud (hautes terres de Farées et le sud de Vardéos inexploré) ou à travers la grande faille de Vardéos. En alchimie, Notarque était adepte du V.I.E.V. (Vie intra-terrestre et énergie vitale), société occulte secrète selon laquelle les alchimistes pensaient que les terresfos utilisaient l’énergie vitale et seraient en fait une race intelligente vivant au centre de Quateria dans la capitale de Pacadhara (lieu de paix) . Ils manipuleraient la pranénergiste, une pierre chargée d’énergie vitale capable d’alimenter toute une cité  en électricité ou voire émettre des signaux jusque dans l’espace.  La pranénergiste est une pierre composée de cristal de roche pur sans aucune altération de minerai, qui selon les alchimistes, aurait la capacité de contenir des informations ou de l’énergie. Cette croyance remonte aux temps très anciens de la civilisation très avancée des astryens, qui avaient déjà usé de cette technologie pour les fameux crânes de cristal. On a jamais retrouvé des derniers et Notarque a soupçonné que les crânes seraient en fait localisés dans la légendaire Pacadhara.